PAPILLOTES

Carnet d'expériences culinaires

0 notes

Vilia

Dîner vendredi soir au Vilia, rue de Cotte, à côté du marché d’Aligre. C’est une petite quinzaine de couverts dans une ancienne boutique de fourreur réaménagée. Bouteilles de Nero d’Avola, Montepulciano et Barbera aux murs, serveuse au français hésitant et chef aux cheveux poivre et sel et barbe de trois jours savamment taillée (lui, italien ? peut-être…), pas de doute, nous sommes sous l’influence de la Botte. Logique, chez un fourreur. Le cadre se prête volontiers à un repas en tête à tête ou en petit comité dans une ambiance tamisée.

Dans l’assiette, il y a une légère note d’Italie dans le choix de certains produits, mais c’est une cuisine ouverte au monde, resserrée sur un menu-carte à trois choix d’entrée, de plat et de dessert. Ce soir-là, on y trouvait pour ouvrir un suprême de pintade au foie gas, figure rôtie et clémentine, ou un velouté de panais, crevette et lard de Colonnata. Pour suivre, un risotto au pigeon, ou un porcelet de lait laqué, purée de vitelottes et oignons nouveaux. Simple, bon, bien présenté. Pris une cuillère du tiramisù, il n’était pas assez traditionnel à mon goût mais de facture correcte tout de même. Pas pris d’autre dessert, en revanche le Spritz à l’apéro était réussi. J’ai oublié de préciser qu’on était accueilli avec un verre de prosecco et que l’addition est apporté avec un dé à coudre de moscato, ce qui est toujours agréable. Le vin conseillé par le boss était un peu trop âgé à mon goût mais son bouquet tirant vers le madère a plu à tout le monde.

La formule entrée+plat ou plat+dessert est à 30€ le soir. Compter 5€ de plus pour le repas complet, et la carte des vins est bien fournie dans la tranche des 25-30€.

(Italien, 30-40 euros, ***)

Filed under 75012 Italien 25 a 35 euros plus de 35 euros

2 notes

Caffe dei Cioppi

Adresse encensée chaque année depuis l’ouverture par le guide du Fooding, jouissant d’une réputation flatteuse sur les blogs bistronomiques habituels, se permettant de fermer 3 jours par semaine (!) alors qu’elle tourne avec 4 tables (16 couverts !) en hiver, et le double par beau temps en occupant le charmant petit passage du faubourg avec quelques tables de bric et de broc.

Bref, j’y allais avec une certaine impatience et l’idée que j’allais être un peu déçu… mais les bonnes critiques sont méritées. Cuisine précise, simple mais aux produits de grande qualité, accords réussis, sans fioriture, directe, précis, la cuisine italienne que j’aime. Au menu, mozzarelle de bufflonne légèrement fumée et potimarron rôti, ravioli aux girolles, linguine aux scampi, sbrisolona et crème au mascarpone. Compter entre 30 et 35€ pour un repas complet sans le vin.

(Italien, 25-35€, ***)

Filed under 25 a 35 euros 75012 Italien

0 notes

Il Padrino

Voici un restaurant italien qui peut passer inaperçu même aux habitués du quartier. Pourtant lorsque l’on jette un oeil de l’extérieur, le cadre paraît cosy, accueillant, avec ses bois foncés et sa lumière intimiste. Des affiches du Parrain aux murs, la musique du même en étape obligatoire à un moment ou autre du repas, on se prend à croire que l’on est bien dans le Sud de l’Italie.

La cuisine aide beaucoup pour cela : linguine aux palourdes, spaghetti au noir de seiche, gnocchi à la crème de cèpe et bresaloa… et autres petites merveilles, après avoir attaqué le repas par des antipasti de charcuterie ou de légumes grillés. La cuisson est al dente bien sûr, les sauces sont riches en goût, les quantités sont appréciables sans être excessives. S’il reste de la place, tiramisù per forza.

Et une bouteille de Lambrusco.

(Italien, 25-35€, ***)

Filed under 75018 Italien 25 a 35 euros

1 note

La Criée

La Criée est une chaîne de restaurants de poisson et fruits de mer ayant une dizaine d’établissements en Ile-de-France. La décoration est assez standardisée, la carte est la même partout, et elle ne fait montre d’aucune recherche culinaire, alors pourquoi en parler ici ?

Et bien parce que la Criée est une option agréable à avoir en tête lorsque les beaux jours reviennent et que l’on habite pas très loin de la Villette : le restaurant quai de Seine dispose d’une grande terrasse très calme avec vue sur le bassin, où l’on peut profiter de la formule entrée-plat pour enchaîner huîtres et plateau de fruits de mer individuel, à accompagner d’une bouteille de Chardonnay G.Bertrand à 15€.

Si l’on s’en tient à cette formule et aux coquillages et fruits de mer, c’est un (très) bon rapport qualité-prix. Inutile d’aller piocher quoi que ce soit à la carte, cela fera rapidement monter l’addition pour une cuisine décevante.

(Français, 15-25€, *)

Filed under 15 a 25 euros 75005 75019 poisson

8 notes

It’s London, baby ! (2)

Et on poursuit avec des adresses glanées lors de notre deuxième week-end à Londres (décembre 2011) :

Nouvelle virée londonienne en cette quasi-veille de fêtes. Et la confirmation que l’on mange très bien à Londres.
Première étape avec un brunch dans Kensington /Chelsea, au Kensington Square Kitchen. Décor pastel reposant, service attentif, et assiettes généreuses. Le traditionnel english breakfast est exécuté correctement, mais on gagne à s’éloigner des traditions et à essayer des propositions plus aventureuses. En l’occurrence, un chorizo & smoked haddock chowder, très réussi et réconfortant par ce temps hivernal. Les corn & feta fritters sont bons aussi.


Deuxième étape, après une bonne après-midi de visite, le Dickens Inn, cache dans St.Katherines docks, joli port de plaisance à deux pas de la tour de Londres. Grand pub et grand choix de bières. Mais boire, ça creuse, et l’on se dirige ensuite chez Byron, près de Covent Garden (d’autres adresses un peu partout dans Londres), qui propose une petite merveille de bacon cheeseburger, à la viande épaisse et juteuse, au bacon croustillant et doré à point, au cheddar riche en goût, le tout dans un bun qui se tient tout en étant moelleux. Le pickle est là, le ketchup Heinz et la yellow mustard aussi bien sûr, et pour les accompagnements on choisira entre wedges, coleslaw, frites de courgettes, salade caesar… Bref, tout ce que l’on peut demander d’un burger. il va sans dire qu’il écrase complètement la concurrence parisienne (et il est un peu moins cher). Je recommande de l’accompagner d’une bière artisanale en provenance de la toute jeune brasserie de Camden Town, bonne bière au blé d’inspiration bavaroise.

Pour finir, une autre adresse de pub typiquement anglais, la Southwark Tavern, à la sortie du Burough Market. Cadre typique (avec petits box pour 4-6 personnes au sous-sol) et nourriture qui l’est tout autant : rôti de porc croustillant au jus avec yorkshire pudding et mashed, fish’n’chips, christmas pudding de circonstance… Pas léger, certes, mais roboratif.

Filed under londres monde